Bonjour à toutes et à tous !

 

L’arrivée du printemps (OUI !! Enfin !!!!) et de sa belle énergie du renouveau est un moment idéal pour travailler sur l’équilibre entre monde intérieur et extérieur. L’énergie ambiante nous pousse à sortir de notre cocon hivernal – oui oui sortir du plaid c’est bien de cela dont je parle 😉 – pour aller mettre le nez dehors, prendre le soleil, s’ouvrir aux autres après une période d’intériorisation somme toute assez longue. C’est une phase de transition qui nous attend, une sorte de passage entre vivre dedans – dans sa maison mais aussi dans son intérieur psychique et mental – et vivre dehors – à l’extérieur tout en allant vers les autres. C’est un moment où l’on se met en mouvement, où l’on se réveille après une sorte d’hibernation.

 

Comment faire pour vivre cette transition avec douceur et bienveillance ?
En d’autres termes, comment faire pour plonger dans le grand bain sans se noyer ?

 

La question mérite d’être posée car les périodes de transition sont toujours assez délicates à vivre. Elles correspondent à des changements d’énergies, et qui dit « changement » dit « instabilité ». Cette instabilité peut être de différentes natures : émotionnelle, psychique, mentale voire physique. Elle nous affecte tous à des degrés variés selon notre vécu, les étapes de vie que l’on rencontre, etc. Cette instabilité que l’on pourrait voir comme « mauvaise » pourrait bien se transformer en force, avec un tout petit peu d’aide. Comment ? En s’apaisant, en trouvant justement un équilibre entre monde extérieur et intérieur, en aménageant son temps et en s’octroyant des moments calmes et de solitude au milieu de moments d’ouvertures et d’expansion. Toute pratique est la bienvenue, à chacun de trouver ce qui lui correspond : méditation, yoga, Reiki (ouiiiii !!!), Qi Gong, ou encore lecture, écriture, dessin, cuisine… peu importe la forme utilisée ou encore le temps que l’on s’accorde – 5 minutes tous les matins ? 20 minutes tous les trois jours ? Une heure chaque weekend ? Un jour par mois ? … Chacun trouvera sa recette idéale au fil du temps. Ces temps de pause vont nous permettre de prendre du recul pendant ce changement d’énergie mais également de nous recharger tout au long de la période printanière puis estivale. Et peut être même d’y voir plus clair. De mieux se comprendre, se connaître, s’accepter. Se dire que cette chose que l’on trouvait bancale en nous, c’est finalement ce qui nous permet de réaliser telle ou telle autre chose dans la vie à laquelle on n’aurait même pas pensé sans cette instabilité initiale. Petit à petit la pratique va nous permettre de nous apaiser, nous regarder avec bienveillance. Peut être même que l’on vivra des instants de grâce ! Ne dit-on pas que l’oiseau ne se pose que sur l’arbre immobile ? Que la Lune ne se reflète que sur le lac lisse comme un miroir ?

 

Bien sûr, il n’y a rien à atteindre et on a le droit d’être chamboulé par les énergies. C’est ok ! Après, le choix nous appartient entre subir le changement ou l’appréhender différemment. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse, de bonne ou mauvaise pratique. On n’est pas là pour se juger ! Oh non ! On est juste là pour proposer des alternatives.

 

Et puisque je suis là à vous en parler, je ne peux m’empêcher d’ajouter un petit paragraphe sur le Reiki. (Et oui, j’adore ça !) Je pense sincèrement que le Reiki pourrait vous aider, vous soutenir durant ce moment de transition énergétique. Je le pense car je le constate en fait : les personnes qui viennent me voir ces derniers temps tiennent à peu près le même discours au bout de deux ou trois soins. Elles me disent se sentir plus en paix avec elles-mêmes. Elles ont le sentiment de prendre de la distance avec ce qu’elles vivent au quotidien. D’avoir moins « la tête dans le guidon ». Il y a même une personne qui ressentait une joie intérieure s’exprimer après un Reiki. De mon point de vue, ce sont toujours des instants hors du temps, où l’on se connecte à quelque chose de supérieur, d’indescriptible. Quelque chose de beau, tout simplement. * Bon j’arrête sinon je vais verser une larmichette *

 

Si vous ne connaissez pas, que vous avez envie de tester, n’hésitez plus c’est le moment ! Et dites-vous aussi qu’il n’y a pas besoin d’avoir une raison particulière pour prendre un rendez-vous. Il n’y a pas besoin d’avoir « un problème » pour s’y mettre. Au contraire ! Le Reiki – comme toute pratique énergétique d’ailleurs – permet d’harmoniser les énergies qui vous constituent et de balayer la « maladie » avant même qu’elle n’apparaisse dans le corps physique. En effet, les maux ont tous une origine énergétique avant d’être physiques. Quand on traite l’énergie, on traite en même temps le physique. Mais également le mental, le psychique, l’émotionnel. Bref, c’est génial !

 

Alors, n’attendez pas d’être sous l’eau pour venir (pour prendre un rendez-vous, c’est par ici) ! Et si vous préférez tenter une autre pratique pour vivre cette transition, je vous envoie toutes les bonnes ondes possibles et je vous souhaite bonne chance !

 

A bientôt !